HomeParticipezVTT

VTT

Randonnées VTT

Jouons "carte sur table"

Après tout le VTT est aussi un jeu !

Nous entendons régulièrement quelques commentaires envers les vététistes et inversement envers les cyclos sur notre pratique du vélo de loisir prôné par votre Fédération : « Pourquoi n’y a t’il pas de challenge VTT au sein de la Fédération? » « Pourquoi la Fédération ne soutient pas les clubs VTT pour leur randonnée plus fastidieuse à organiser qu’une randonnée cyclisme ? » « Pourquoi les vététistes ne se fédèrent pas entre eux ? »

Et parfois dans la même conversation, en réponse à ces interrogations : « il n’y a qu’à regarder la moyenne d’âge des cyclotouristes, l’ambiance n’est pas la même sur une randonnée CYCLO ou VTT » « Les challenges n’intéressent pas les vététistes »…

Des questions/réponses un peu dures à encaisser alors nous allons tenter d’y répondre avec notre connaissance des clubs et notre pratique du terrain actuel afin de mieux vous faire comprendre les services rendus par nos clubs VTT FFBC.

D’autant plus que nous entendons également « Rien de tel que sortie cyclo en milieu de semaine pour arriver en forme à la rando VTT du weekend » …  Et le débat est lancé!

 

Les motivations de la Fédération : 

MAIS oui le VTT a ses propres règles : contrairement à la route, le VTT se pratique sur des chemins étroits campagnards, souvent forestiers et parfois sablonneux. Ces chemins ne favorisent pas forcément l’esprit d’équipe qui les animent comme dans un peloton cyclo !

Inutile de vous dire que la technique n’est profondément pas la même et c’est le terrain de jeu qui sera le premier facteur de réussite d’un groupe sans parler de météo, de matériel, de distances et dénivelés importants. Simplement un groupe constitué dont un ou plusieurs chefs de file qui, tout en proposant une trace, pourront subvenir au besoin des pratiquants moins expérimentés ou plus ou moins en difficulté en fonction du terrain. Ces guides ou « maitres de club » assureront votre découverte de chemins inexplorés dans le respect des zones privées traversées, dans votre région ou autre province et pays choisis.

Le pratiquant n’est fondamentalement pas attaché à quelques sortes de brevets ou challenges prédéfinis. Il sera orienté vers le défi et le dépassement de soi car les difficultés qui lui sont proposés sont nombreuses : les zones de single track sur des chemins vierges de tout passage, en fonction de terrains secs ou humides, traversées de gués asséchés ou boueux, sols empierrés ou sablonneux, etc … et le second paramètre qui s’annonce est le dénivelé plus ou moins important de la randonnée.

Qui n’a pas envie de se lancer le défi d’une longue distance avec un dénivelé important ? Afin de constituer ou de renforcer un groupe, le paramètre à ne pas négliger est la distance choisie. Et c’est votre état de forme qui va en décider, personne d’autre ne le fera à votre place! Donc votre attente envers une structure ou alors un club ne se veut pas individuelle à première vue , la preuve, se baser sur l’expérimentation de votre partenaire est un atout à la réussite de votre défi.

Le vététiste s’en ira à la recherche d’autres pratiquants afin de leur faire partager ses circuits et surtout en retour d’en découvrir d’autres. Son esprit de découverte ne se contentera pas d’améliorer simplement une performance sur un tronçon connu mais de le partager et parfois inconsciemment de lancer le défi à son compagnon de chemins.

Au final, la ressemblance de l’objectif, n’est il pas le même en cyclo ou en VTT ?

Son état de forme et ses connaissances du terrain aboutissent à une individualisation du vététiste, seul maitre de sa machine. MAIS les défis à la base individuels se partagent aisément en groupe : l’apparition des GPS et enregistrement des zones « STRAVA » permettront de se comparer et de jouer avec ses partenaires.

La découverte de régions et terrains de jeu nouveaux est inexhaustive : en plaine comme en montagne, sur route ou en forêts, par temps sec ou humide. Tout cela ne constitue t’il pas un challenge en soi ?

Vers une nature totalement partagée

PassionVTT

Pour faire suite au premier article de cette rubrique consacrée au VTT, votre Fédération continue son travail en vue d’une reconnaissance int...

CHARTE FFBC : Organisation de randonnées VTT

Documents, PassionVTT

En commun accord avec MBF-Belgium nous avons mieux redéfini nos rôles dans la défense de la pratique du vélo en milieu naturel et avons interpell...

Un rôle éducatif

Comment amener les membres d’une famille qui se tourne vers notre sport nature à faire un randonnée VTT telle que nous la concevons ? La course au dénivelé doit être mise de côté. Un VTT familial ne doit pas compter de zones techniques et difficiles (singletrack, descente dangereuse, voie rapide, …) .

RÉFLEXION FAITE, UNE FAMILLE EST COMPOSÉE DE PARFAITS NOVICES : Les « familles » n’ont probablement pas le matériel que nous avons, encore moins la même technique qu’un vététiste averti donc les chemins empruntés doivent être réduits au moindre obstacle possible. Question ouverte : Certains parcours que l’on appelle « petite distance » ne sont-ils pas trop difficile à la pratique du VTT pour ces personnes ?

LA RÉFLEXION ABOUTI SUR LA DÉNOMINATION D’UN VÉLO TOUT CHEMIN FAMILIAL OU PLUTÔT DE PRIVILÉGIER UN PARCOURS « DÉCOUVERTE »

Le but étant de les rassurer sur notre pratique « découverte » loin des photos que l’on peut voir dans les magazines mais qui demande une certaine connaissance. Leur appréciation en dépendra de l’effort demandé à la réalisation de ce parcours.

Une première randonnée réalisée, le coté technique et «fun » du VTT arrivera sur une deuxième expérience qui leur sera proposé sur d’autres parcours comme nous savons les faire actuellement. Les différentes pistes élaborées débouchèrent finalement vers un système de labellisation de ces randonnées

: «Label Rando Décou’Verte» ou «La belle VerTTe» afin de proposer de venir découvrir une région en famille non plus avec un VTT dit familial qui fréquemment est trop pénible pour les membres qui n’ont aucune pratique mais bien par un parcours VTC un peu à l’image du Beau Vélo de la RTBF : un halage ou tout autres sentiers agréables est préfarable afin de découvrir le sport nature.

L’idée étant de trouver une organisation par Province et de les mettre en relation lors d’une promotion commune réalisée par la Fédé. Pour votre info, la FFCT a créer une charte « Verte Tout Terrain » qui sera examinée par notre Fédération afin de créer les bases de la notre et la soumettre à nos clubs…

POUR CELA NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE INTERVENTION ET L’INVESTISSEMENT DE NOS CLUBS COMPÉTENTS.

 

 

En tant qu’organisme représentatif, nous avons plusieurs rôles à jouer auprès de nos membres et clubs afin de mieux les représenter face aux instances de décision de notre pays. Même si notre statut n’est pas officiellement reconnu, nous avons très certainement un devoir éducatif à faire valoir afin de renforcer notre crédibilité.

A ce titre et à la vue d’une certaine ambiguïté par rapport à la libre pratique de notre discipline en milieu forestier, nous nous permettons de vous rappeler les règles essentielles d’une bonne cohabitation entre les différents usagers :

  1. Le code forestier stipule clairement les différentes voies de circulation et leur attribution aux différents usagers mais reste totalement flou sur la mesure de celles-ci;
  2. Un ordre de priorité entre usagers a été également élaboré et il est donc primordial de le respecter;
  3. Même si sa réelle utilité reste encore à prouver, l’avertisseur sonore est bien un accessoire obligatoire sur le vélo selon le code de la route;
  4. Comme l’indique si bien son nom, celui-ci n’a aucun effet prioritaire et ne peut donc pas être considéré comme une obligation de céder le passage;
  5. Gentillesse et politesse restent les maîtres mots pour une harmonie la plus heureuse possible en milieu naturel.

Ces quelques rappels non pas pour faire de nos membres une sorte d’élite mais bien de rappeler qu’en forêt comme ailleurs il existe des règles à respecter si nous souhaitons réellement pouvoir en profiter encore durant de nombreuses années. Plus que jamais nous avons besoin de votre adhésion à ces quelques règles essentielles afin d’être entendu dans les démarches entamées l’année dernière pour une reconnaissance de notre pratique et non plus une certaine tolérance comme c’est le cas actuellement.

Mieux encore, la courtoisie le sourire et le respect restent les meilleures valeurs humaines pour une vie la plus heureuse possible entre tous et ce non pas que sur nos vélos.

Bon ride à tous, seul ou en petit comité ….