HomeMissions

Missions

Une Fédération SANS COMPETITION

Notre Fédération prône la liberté de loisir, sans comparaison, où chacun ne roule que contre lui-même. C’est ainsi que nous avons instauré une certaine solidarité entre les clubs où l’entraide et la défense d’un idéal commun définis sous le slogan « vélo liberté » prennent toute leur importance.

Nos membres sont libres. Nous ne donnons jamais à quiconque une autorisation de rouler appelée « licence ». Les participants paient simplement le prix inhérent à l’organisation de la randonnée, à savoir les coûts de balisage, d’installation des lieux d’accueil, des ravitaillements et de l’assurance d’un jour pour les non affiliés.

Enfin, faire du vélo, c’est être libre de rouler où chacun le souhaite, au moment qui lui convient, au rythme qui est le sien. Peu importe l’âge, le genre, les capacités, la motivation ou la raison, chacun est libre d’y retrouver sa pratique. Ainsi la FFBC pousse dans le cadre de ses activités, au défi plutôt qu’à la compétition parce que chacun s’entraîne à sa manière, selon son temps et ses capacités.

La pratique du VÉLO sous l’égide du « vélo-liberté », ce sont des sensations de plaisir, le partage d’une passion ou d’une envie, un sentiment d’appartenance et de solidarité qui unit la grande famille du CYCLOTOURISME et du VTT. Tels sont les leitmotivs de notre Fédération.

Bien qu’elle ait gardé son appellation « Fédération Francophone Belge du Cyclotourisme et du VTT », la Fédération est présente dans toutes les pratiques du vélo de loisir : sportif, tourisme, famille, découverte, voyages, etc. . .

La Fédération joue le rôle de fédérateur et de rassembleur, entre toutes les associations, les clubs et les pratiquants. C’est pour cette raison qu’elle s’ouvre aujourd’hui plus que jamais à toutes les disciplines du vélo en-dehors de la compétition.

Le LOISIR

Nous croyons que la pratique du vélo doit rester un plaisir et c’est pour cette raison que nous mettons tout en oeuvre pour qu’il en soit ainsi ! Ravitaillements, carte de route, balisage, assistance mécanique, numéro d’appel en cas de problème, accueil au départ et à l’arrivée, matériel pour le nettoyage des vélos le cas échéant, etc… Tout est mis en oeuvre pour que le loisir soit un véritable plaisir.

Les participants peuvent partir avec l’esprit tranquille, tant les organisateurs que les participants sont assurés en RC et en dommages corporels (en option).

Quant à nos clubs, nous facilitons leur organisation de randonnées en fournissant des aides techniques, des conseils, du matériel, et si nécessaire une aide humaine supplémentaire.

Le SPORT

La pratique du vélo est un sport en soi au sens amateur (celui qui aime). Quelque soit sa discipline ou son niveau, chacun est libre de planifier les défis qu’il souhaite s’imposer.

Le seul adversaire du Cyclo ou du Vététiste ne peut être que lui-même. Sa performance personnelle dépend de son matériel, de son entraînement et du temps qu’il peut y consacrer. Inutile alors de se comparer à d’autres. L’important est de participer et surtout de s’amuser.

La FFBC leur propose différents challenges provinciaux ou régionaux, mais également de nombreux défis. Libre à chacun de choisir la pratique qui lui convient le mieux, . . .

La DECOUVERTE

Rien de tel qu’un vélo pour partir à la découverte. Celle-ci peut se décrire sous deux domaines.

D’une part celui qui consiste à découvrir un sport doux, permettant de rouler à son rythme, à son niveau ; sans pour autant aller vite chacun peut facilement progresser. Découvrir les joies de sortir de chez soi, d’emprunter les chemins qui plaisent, d’aller là où l’on le souhaite, en toute liberté, de rencontrer d’autres pratiquants, de se joindre à un groupe ou à un club., etc. . .

Et d’autre part, la découverte géographique et touristique, d’une région, ou d’un pays, c’est le fait de voir des endroits inconnus ou incongrus, des choses proches de chez nous que l’on ne perçoit pas habituellement, peut-être à cause de la voiture. Cette dimension est liée à celle du vélo : aller toujours plus loin permet de voir toujours plus.

C’est ce que l’on appelle le vélotourisme, le cyclotourisme des temps modernes : en vélo de route ou en VTT, les notions de distance et de vitesse importent peu.

  • 8 novembre 2022